Sous le cerisier

Après le gros découragement que je viens de traverser, j’attends toujours de pouvoir travailler la terre qui reste sèche et dure…

Pour le moment, je réfléchis… Autant que l’expérience soit bénéfique ! 😉

Au delà du fait que le climat devient plus froid l’hiver, plus humide au printemps et plus sec en été, dans mon jardin il y a beaucoup d’arbres fruitiers (14) et 3 énooooormes sapins. Ce qui veut dire que j’ai beaucoup d’ombre et beaucoup de racines…

Ouais ! Pas top pour une débutante ! 😉

Geontran m’a conseillé d’aller voir sur le Jardin du Morvan qui propose une liste de vivaces qui supportent la concurrence des racines.

J’ai donc étudié la question et fait mon choix pour composer mon petit massif qui entoure le cerisier à côté de la serre, où pas grand chose ne pousse…

IMG_4131
Si si, il y a un massif à cet endroit là habituellement 😉

Il y aura donc :

Photos Promesse de Fleurs
anemone-japonaise-september-charm-7203-4
2 Anémones du Japon ‘September Charm
aster-divaricatus-80120-1
2 Aster divariqué
Epimedium-grandiflorum-Lilafee-ld-wallygrom-7420-1
1 ou 2 Epimedium grandiflorum
Liriope-muscari-ld-M-Martin-Vincente-8352-1
des Liriopes muscari en bordure, qui font un très bel effet
pulmonaria_majeste
Complété par des pulmonaires.

J’ai quelques semis d’Ancolies qui se sont plu aussi à cet endroit, je vais donc les laisser.

Voilà ! Y a plus qu’à planter, dès que ce sera possible.

Maintenant, je vais passer au massif suivant. J’y vais tranquillement, histoire de bien mûrir chaque projet 🙂

35 commentaires sur “Sous le cerisier

  1. Ton choix est judicieux. En principe, les Epimédiums ne devraient pas te décevoir. Ils sont bien résistants aux situations les plus difficiles. J’en ai planté aux pieds de mes hêtres pourpres. Leur condition de cultures est loin d’être enviable. Ils s’étoffent bien et se contentent de peu. Bon dimanche.

    J'aime

    1. Coucou Wivina, je pense que dorénavant, je vais pouvoir les collectionner et les installer un peu partout dans mon jardin. J’en ai peu mais finalement je serai ravie de profiter et de leur feuillage et de leur floraison si gracieuse 🙂 Belle journée

      J'aime

  2. Coucou Estelle, j’étais à un troc des plantes hier (Chez Valérie, du blog « Le jardin de Valérie ») et je suis arrivée trop tard pour les Liriopes! Zut! Je vais être obligée d’y revenir l’année prochaine 😉
    J’aime bien tes achats et je suis curieuse de voir ce que ça va donner, car moi aussi j’ai un problème de plantations sous les arbres…
    Merci beaucoup pour tes graines! J’espère réussir les semis…
    Bisous et bon dimanche, Véro.

    J'aime

    1. J’espère que je vais obtenir quelques résultats cette année ! Je vous raconterai à toutes et à tous 😉
      Je t’ai vu sur les photos de Charlotte au troc aux plantes de Valérie 😉 Tu vas nous raconter ça j’espère 🙂 Belle journée Véro, bisous

      J'aime

  3. Bonjour Estelle,
    Très joli choix. Je découvre grâce à toi le liriope muscari.
    J’ai planté l’epimedium au printemps. Il semble se plaire et s’étale joliment.
    Bonne après-midi, Emeline.

    J'aime

    1. J’ai hâte de pouvoir planter tout ça au pied de mon cerisier. Je suis confiante quand au résultat au moins pour une partie des plantes comme l’epimedium.
      Pour le liriope, je ne connaissais pas non plus jusqu’à ce que Marie-Claude d’un P’tit coin de nature m’en offre un pied. Je l’avais mis en pot et cet été j’ai pu découvrir sa floraison. C’est une plante qui fait un très bel effet, alors si elle veut bien se plaire au pied de mon cerisier, je serai ravie ! 🙂
      Belle journée Emeline

      J'aime

  4. Chouette article! j’ai un endroit comme ça difficile à fleurir, sous un deutzia. Les liriopes sont irrésistibles et les pulmonaires attrayantes puisqu’elles gardent leur joli feuillage durant toute la saison! je recherche des vivaces basses puisque quelques arbustes s’y plaisent déjà! Tu as bien réfléchi, cela formera un ensemble harmonieux à différents moments 🙂 L’aster divariqué fait des rhizomes, je pourrais prélever des bouts de celui que j’ai et c’est vrai qu’il aime l’ombre! Joli tableau en cours Estelle, vivement le printemps! Bisous

    J'aime

    1. Ce n’est pas le tableau auquel on rêve au départ et puis finalement il faut s’y résoudre… Je met du temps à comprendre mon terrain et les variations de notre climat. J’espère que j’aurai un résultat satisfaisant l’année prochaine, mais je suis confiante au moins pour une partie des plantes ! Si une partie des plantes échoue, je la remplacerai par celles qui se plaisent 😉 Bisous Nath

      J'aime

  5. Bonjour Estelle,

    Ah, les racines/ombre sèche… mais souvent c’est simplement une question de « bonne plante au bon endroit ».

    Les ancolies s’y plaisent, effectivement, sans difficulté. Elles se ressèment facilement et s’hybrident naturellement.

    Les epimedium sont parmi mes plantes préférées. Un peu long parfois à s’installer mais il ne faut pas désespérer, la deuxième année est souvent la bonne. Et après, c’est d’une robustesse inouïe, beau été comme hiver, et plus encore au printemps !

    Je te souhaite un beau week-end. Que la pluie prenne soin du jardin que tu lui laisses !

    J'aime

    1. Bonjour Estelle et Géontran; C ‘est une petite question, sans intérêt peut-être, sauf pour moi qui voudrait bien comprendre un processus: l’hybridation naturelle dont tu parles, Géontran! Comment et pourquoi une plante passe d’un simple semis à une hybridation? Que devient la plante ensuite? Se trouve-t-elle renforcée en pleine nature?
      Merci!
      Carole.

      J'aime

    2. Oui c’est vraiment un histoire de bonne plante au bon endroit. Et moi je met du temps à bien définir mon terrain… Je ne peux pas m’empêcher de tenter des expériences parfois désastreuses, mais c’est ainsi que j’apprends ma leçon 😉
      A t-il vraiment plu ce week-end ? Mes hydrangeas faisaient pourtant la tête hier lorsque je suis rentrée de week-end… 😉
      Belle journée G.

      J'aime

  6. Bonjour Estelle! Réflexions mûries à point, c’est de saison! C’est pas mal du tout ces nouveaux venus!
    Par contre, je reviens sur tes « pulmonaires » qui semblent toujours présentes dans ton jardin aux pieds des arbres; je ne connaissais que ce que nous, enfants, appelions « chocolats/fleurs » et qui poussaient aux environs de Pâques, c’ étaient bien des pulmonaires, on les trouvait aux bords des forêts, parfois dans les prés. Et donc, elles passeraient les saisons?
    Mon facteur m’a fait une bien jolie surprise ce vendredi…un peu de ton jardin, un peu de cet esprit « nature », un peu de cette idée de partage. Merci beaucoup!
    Des bises!
    Carole.

    J'aime

    1. De rien Carole, avec plaisir 🙂
      Et oui, les pulmonaires fleurissent au printemps, leur feuillage persiste encore jusqu’ici mais cet hiver elles iront se reposer sous la terre 🙂

      J'aime

  7. Nos jardins sont bien différents. L’ombre et la concurrence des racines des arbres c’est quelque chose que je ne connais pas dans mon jardin plein cagnard où j’aimerais tant que mes arbres poussent pour me procurer de l’ombre 🙂 J’aime beaucoup le feuillage des pulmonaires que tu as choisi. Elles vont illuminer l’ombre ! Bises.

    J'aime

    1. Un jour ton jardin se transformera en mon jardin 😉 Je ne te le souhaite pas… Chez moi c’était un ancien verger, donc il y a trop d’arbres pour la surface de 1000 m². Et encore, je ne parle pas de tous les arbres et arbustes des haies… des saules tortueux… Et moi là dessus j’ai rajouté des rosiers et des massifs de vivaces ;-P
      Belle journée Lulu

      J'aime

  8. Coucou Estelle,

    Contente que les projets mûrissent tranquillement, en leur temps, et que petit à petit s’estompe l’amertume qui ressort de cet été meurtier… Courage !!

    Oui, pas simple de créer des massifs où la concurrence racinaire est rude ! Les Epimediums sont très chouettes ; ici, seul la variété warleyense s’est vraiment bien implantée pour l’instant. Les deux autres…j’ai rien vu hormis des tiges. On verra l’an prochain ! Les pulmonaires forment vite de beaux tapis, si leur pied est suffisamment au frais. Tu auras une fort jolie scène printanière ! 🙂 🙂 🙂

    Gros bisous et hauts les coeurs !

    J'aime

    1. Je vais tester avec ces plantes… Et j’espère que j’aurai un peu plus de succès parce qu’elles me plaisent bien 😉
      Belle journée Istariel

      J'aime

  9. Un joli choix. Je te conseille aussi le Claytonia Sibrica une vivace couvre sol à courte durée de vie. Et pour le liriope muscari, prends le Money Maker. C’est le plus florifère de loin !
    Bises

    J'aime

    1. Je ne connaissais pas le Claytonia Sibrica. L’effet fait très chouette. Mais il est dit qu’il aime le frais… Chez moi c’est loin d’être frais l’été. Le sol devient très sec et les arbres pompent toute la nourriture et l’eau du sol. Mais j’essaierai parce qu’il est dit qu’elle peut se naturaliser si elle se plait.
      Bises Pascale

      J'aime

  10. Coucou Estelle ,
    Je n’imaginais pas autant de fruitiers dans ton jardin !!
    J’ai également un cerisier et un prunier qui sont énorme , en situation plein soleil donc impossible d’y mettre quoique ce soit à leurs pieds . De + , , la terre forme comme un petit monticule au pied 😦
    Ton massif va etre superbe ….
    Je trouve les anémones difficiles . J’ai une praecox et ça va faire deux fois que je la déplace . Un coup à l’ombre et cela lui a pas plu et là , elle est au soleil mais cette année étant très chaude et seche , … je lui pardonne !!
    A voir pour 2019 si je dois ENCORE lui trouver une autre place .
    Il est difficile de cultiver son jardin … Moi je me rend compte que parfois une plante est dite pour tel endroit et que chez moi , elle se plait à l’opposé …. va comprendre !!
    VBelle journée à toi sous un exceptionnel soleil d’octobre !!

    J'aime

    1. Moi aussi je trouve les anémones difficile, pourtant qu’est-ce que je les aime… J’espère que j’aurai plus de succès. Je vais veiller à bien pailler cette année, j’espère que ça marchera mieux.
      Profites bien de cette belle journée Coco, bises

      J'aime

  11. Mon « jardin » c’est 100% comme ça.
    Etant donné qu’à la base je n’ai pas acheté une maison avec un jardin mais avec un bois et sous bois.
    C’est marrant parce que je suis allée voir sur le site et dans la liste je retrouve les versions sauvages de plantes qui poussent chez moi, fougères, pulmonaire, campanules, fraisiers, lamier, pervenche, violettes…
    tu peux rajouter les scabieuses, sedums divers car j’en ai plein de sortes qui poussent tout seul, bruyères dété et d’hiver, l’ibéris…
    L’année prochaine je pourrai ajouter des ancolies 😀
    J’aime bien l’anémone du japon que tu as choisi.

    J'aime

    1. Alors je suis sur la bonne voie 😉 L’anémone est annoncée comme étant plus robuste que les autres, supportant les courtes périodes de sècheresse. A tester donc, sous paillis de feuilles de ton sous-bois.
      Concernant les bruyères, j’en avais planté 5 l’hiver dernier. Je les ai toutes perdues 😦
      Les autres plantes que tu me cites font effectivement partie de ma liste. J’en ai déjà quelques unes… A poursuivre 🙂

      J'aime

      1. Tu avais pris quoi comme bruyères? Car il y en a des annuelles.
        La bruyère d’été peut roussir si elle manque d’eau mais elle refait ensuite du vert.
        C’est bizarre que les tiennes soient toutes morte, j’en ai perdu certaines ou failli perdre par manque d’eau mais jamais à cause du froid, et elles ont déjà survécu au -25°C d’il y a deux ans.
        Par contre ça déteste avoir les pieds dans l’eau, ça pourri très vite.
        J’ai remarqué que certaines étaient plus costaudes que d’autre, je n’ai pas de variété en particulier, des roses/violettes achetés pas cher au marché. J’ai voulu essayer des blanches et elles semblent moins résistantes.

        J'aime

    2. Pourtant mes bruyères étaient bien des vivaces et je peux t’assurer qu’elles n’ont pas eu les pieds dans l’eau !! 😉 J’ai bien envie de réessayer en changeant d’endroit, parce que je les aime bien en plus… Elle mette de la couleur l’hiver pendant que le jardin est calme.

      J'aime

  12. Effectivement, les anémones ont un peu de mal avec les terrains secs… on en a carrément perdu plusieurs plantées sur un talus donc sol drainé. Par contre, j’en ai des plantées au pied du magnolia, sur terrain plat, et là, elles sont magnifiques voire énormes!
    Si tu fais ta commande chez Promesse de fleurs, sâche qu’il y a une certaine « Anémone du Japon Robustissima » que nous avons nous-mêmes commandée. Je ne peux pas te dire « testée et approuvée » car nous l’avons plantée tout juste la semaine dernière mais son nom laisse présager une certaine résistance! Et cela te permettrait de varier avec September Charm.
    Tout cela va faire un beau massif, en tous cas!

    J'aime

    1. Je viens d’aller voir sur le site de PdF. A tester effectivement. Elle semble tolérer les courtes périodes de sècheresse. J’ai déjà passé ma commande, mais je la met sur la liste pour une prochaine commande. Merci Claudine 🙂

      J'aime

  13. Cela va te faire un joli pied de cerisiers en dégradé de roses ! C’est drôle ce que tu me dis, car mon Pale Garden est surtout planté en dehors de la lisière du champ autour des pieds de trois pommiers plus un avorton de pommier et cela ne pose pour le moment pas de problèmes. Je laisse pourrir les pommes autour et j’ai l’impression que cela nourrit bien le sol mais peut-être me trompe-je. En tous cas les pommiers donnent énormément avec leur pied planté et les plantounes autours semblent bien se porter. J’ai effectivement au moins un pied d’anémones partout mais pas que. Cela sera bien joli chez toi.

    J'aime

    1. Coucou Maryline, ma maison a été construite sur un ancien verger. Tous ces arbres sont vieux et gros. Le sol est truffé de racines. Le pire c’est celles des sapins, elles vont très loin et affleurent le sol. A l’automne, je ramène les fruits et les feuilles mortes dans les massifs qui sont autour de chaque arbre. Mais cette année, je n’ai pas paillé au printemps. Je pense qu’il va falloir que je sois plus vigilante. Affaire à suivre 😉

      J'aime

  14. si je peux ajouter, les anémones et les pulmonaires doivent être bien arrosées en été, sinon pas de fleurs pour les premières et les feuilles pendouillent pour les secondes et font mal au coeur..(du vécu de cette année et des années précédentes)
    je ne commande pas dans les jardins du Morvan, dommage, car il y a de belles plantes, mais il a fait l’apologie du glyphosate au printemps, alors depuis je n’y vais plus…
    ceci dit, tu as raison de ne pas laisse la terre nue, et ces jolies plantes te mettront le baume au coeur.
    Bonne journée Estelle, bisous

    J'aime

    1. Je n’ai pas commandé chez les jardins de Morvan. Je me suis inspirée de la liste uniquement.
      C’est cette anémone en particulier qui est conseillée. J’ai donc supposé qu’elle était plus résistante. Sinon, j’ai déjà des pulmonaires au pied de mes arbres et cela fonctionne plutôt bien. Comme elles fleurissent en mars avril, elles ne manquent pas d’eau. En ce moment elles sont un peu pendantes effectivement mais le feuillage est toujours beau, donc je me dis que cela peut être une bonne solution. Qui ne tente rien, n’a rien 😉

      J'aime

    2. Bonjour Catherine,

      Je partage ton point de vue. Je suis convaincu qu’il faut savoir accepter la part de naturel d’un jardin. Car le jardin est avant tout un cadeau que la nature nous fait. Il faut interdire le glyphosate, tout simplement. Il y a tant d’alternatives !

      Il ne faut pas contredire le mouvement de la flore, il faut l’accompagner, le guider, s’adapter. De ce point de vue, au-delà des griefs, les conseils du Jardin du Morvan en matière de faculté de résistance des plantes au système racinaires des arbres sont infiniment précieux.

      Je te souhaite un pluvieux – heureux – week-end.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s